"Petits jeux entre amie" un roman érotique lesbien de Karin Kallmaker. Agrandir l'image

Petits jeux entre amies

Brandy et Tess sont professeurs de sport dans un hôtel-club, sur une île tropicale du golfe du Mexique. Le temps y est parfois long et les rencontres, féminines ou masculines, rarement satisfaisantes. Leurs petits jeux entre amies sont donc idéals, en attendant de trouver l’âme sœur.
Brandy est ravie lorsqu’arrive un groupe de trois cents lesbiennes. Ces petits jeux lui apparaissent soudain bien fades, face à la perspective d’une soirée en compagnie de l’attirante Céline.
Pourtant le lendemain, malgré une nuit mémorable, elle est perplexe : et si, finalement, ce qui n’était qu’un pis-aller dissimulait autre chose ?
Osera-t-elle avouer ses sentiments à Tess ?

Plus de détails

18,00 € TTC

Informations

ISBN 978-2-913066-34-2
Nombres de pages 181

Extraits

" (...) La première fois où nous avons couché ensemble, c’est arrivé presque par accident. En marchant du centre de fitness au square, je me surpris à repenser à cette nuit. C’était il y a six… non pratiquement sept mois. Je travaillais ici depuis presque un an et demi. Tess et moi étions copines depuis le moment où elle m’avait saluée près de la piscine du personnel avec un « Cool, une autre nana qui aime lire. Ça fait deux, maintenant. » Elle se fichait que je sois homo et je me fichais qu’elle soit hétéro. (...) "

*

" (...) Cela faisait à peine quelques secondes que nous nous regardions, mais déjà les intervalles entre chaque battement de mon cœur débordaient d’émotion. Elle se pencha en avant et je réalisai ce qu’elle s’apprêtait à faire. Quelque chose qu’elle n’avait jamais fait auparavant.
Elle m’embrassa. En plein sur la bouche. Gentiment, doucement, tendrement et plus encore. J’étais sidérée. Elle m’embrassa comme une amante l’aurait fait. On avait fait beaucoup de choses ensemble, mais ça, jamais et ce baiser me parut être la caresse la plus intime de toutes.
Lorsque nous fûmes obligées de nous arrêter pour respirer, elle me regarda puis je l’embrassai et nos bouches s’ouvrirent. C’était délicieux, naturel et passionné. Lorsque sa main vint se poser sur l’arrière de mon cou, je me fondis dans son corps et l’on s’embrassa encore et encore. J’eus l’impression de rattraper le temps perdu, me disant que c’était ainsi que j’aurais dû l’embrasser la première nuit, mais les baisers ne faisaient pas partie des choses que nous partagions. Ils exprimaient l’amour, or entre nous, il ne s’agissait que de cul, d’hormones et de petits jeux entre amies. (...) "

*

" (...) Bon, il y avait eu Céline Griffin, et Céline avait été très douée au lit. Mais, non, ça ne me suffisait plus. Plus de parties de jambes en l’air déchaînées avec des femmes qui aiment les femmes. Non, je voulais être amoureuse de Tess, qui était merveilleuse, gentille, raffinée, intelligente, drôle, désirable et adorable, et qui n’était peut-être pas prête à être à plein-temps une femme qui aime les femmes. (...) "

A propos de l'auteure

Karin Kallmaker
© D. R.

Karin Kallmaker

Avec plus d’une vingtaine d’ouvrages à son actif, Karin Kallmaker est la reine incentestée du roman lesbien sentimental anglo-saxon.

Critiques

" (…) De cette historiette libertine dans un décor éxotique, vous ne ferez q'une bouchée. "


Sal, in "Revue Treize" (Montréal), Automne 2008


" Voici le livre idéal pour les fans de "The L Word ".
"

on Media-g.net (Paris), Octobre 2008


" (…) Karin Kallmaker nous fait entrer dans un univers tout neuf où la descrition érotique n'est enfin ni saupoudrée de pralines fondantes jusqu'à l'anorexie sexuelle, ni trashissime façon éclaboussures de silicone.
 (…) (ce roman) exploite quand même le plus naturellement du monde tout une gamme d'expériences intimes rarement contées avec autant de naturel et de légèreté. En plus, la tension va en augmentant jusqu'au point d'orgue final. De quoi se plaint -on ? "

on Et-alors.net, janvier 2008

"(...) Un roman lesbien qui permet de passer un moment tranquille et détendu, sur la plage, à la gare, à l’aéroport ou au fond de son lit durant les froids nuit d’hiver. Karin Kallmaker est définitivement une valeur sûre dans le paysage de la littérature lesbienne."
on Univers-L.com, novembre 2010

Commentaires

Note 
27/09/2016

Du sexe lesbien très chaud

Chaud, très chaud ce roman ! Rarement lu du sexe lesbien comme ça, pas vulgaire, drôle. Il y a du vécu là-dedans miss Kallmaker ;-)

Donnez votre avis !

Donnez votre avis

Petits jeux entre amies

Petits jeux entre amies

Brandy et Tess sont professeurs de sport dans un hôtel-club, sur une île tropicale du golfe du Mexique. Le temps y est parfois long et les rencontres, féminines ou masculines, rarement satisfaisantes. Leurs petits jeux entre amies sont donc idéals, en attendant de trouver l’âme sœur.
Brandy est ravie lorsqu’arrive un groupe de trois cents lesbiennes. Ces petits jeux lui apparaissent soudain bien fades, face à la perspective d’une soirée en compagnie de l’attirante Céline.
Pourtant le lendemain, malgré une nuit mémorable, elle est perplexe : et si, finalement, ce qui n’était qu’un pis-aller dissimulait autre chose ?
Osera-t-elle avouer ses sentiments à Tess ?

2 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...