Once upon a poulette Agrandir l'image

Once upon a poulette

Jeanne est une parisienne de 22 ans qui conduit son bus avec nettement plus de talent que sa vie amoureuse : quand un slow dérape jusqu’à l’étreinte impudique, tout est simple mais lorsqu’elle découvre que la troublante Zoé n’habite pas à l’adresse indiquée,l’histoire se complique.
D’espoirs en désillusions, de nuits torrides en malentendus, Jeanne va découvrir la force de ses sentiments jusqu’à entrevoir le bonheur.
Saura-t-elle s’en satisfaire ou se perfectionnera-t-elle dans ses curieuses activités de justicière…

Plus de détails

18,00 € TTC

Informations

ISBN 978-2-913066-00-7
Nombres de pages 205

Extraits

" (…) Zoé promène sa bouche sur chaque millimètre de chair accessible et Jeanne savoure cette humidité qui l’envahit de partout. Partout. D’un mouvement précis et ferme, Zoé la fait basculer sur le ventre et gratifie de ses caresses buccales l’envers du décor. De sa nuque à ses reins, elle balade ses lèvres, sa langue et la pointe de ses dents provoquant chez Jeanne des sursauts d’insupportable, des ondes de félicité. Modulation de fréquence. Une épaule que l’on dévore voit s’agiter un muscle fessier. Une côte que l’on détoure fait se tendre un trapèze. Un morceau de peau que l’on tète met à vif les nerfs alentour. (…) "

*

" (…) Il lui prend doucement la main et elle raconte : la rencontre avec Zoé ; la partie de flipper ; le corps à corps dans la cave du bar ; la porte close ; la première descente aux enfers ; les retrouvailles surprises ; le bonheur de faire l’amour avec elle ; les deux nuits et trois jours ; l’attente d’un nouveau rendez-vous ; la soirée manquée ; le week-end à la campagne… Elle ne lui dit rien à propos des pigeons — c’est une peccadille —, mais au fil de son exposé, elle sent émerger ce qu’elle redoutait autant qu’elle espérait : la naissance d’un sentiment.
— Si je comprends bien Jeanne, tu es amoureuse ! (…) "

*

" (…)  Quant à leur mère, l’interprétation des événements est plus complexe : ils l’ont vue partir avec ce Voyageur et surtout, dans la nuit qui a précédé son envol, elle a roucoulé à qui mieux mieux et offert sa croupe aux abattis de l’animal. Ils en ont gardé une impression étrange : d’un côté, ils ont bien senti qu’enfin elle vivait pleinement sa femellitude ; de l’autre son bonheur avait un relent de quelque chose de pas net, de pas très orthodoxe. A croire que N°5.214 n’avait jamais lu Françoise Dolto et ignorait qu’il n’est pas bon de forniquer devant sa progéniture. (…) "

A propos de l'auteure

Cy Jung
© Liliane Prot

Cy Jung

Licenciée en droit public et titulaire d’un diplôme de 3e cycle de l’Institut d'Études Politiques de Paris, Cy Jung a choisi le militantisme de terrain plutôt que les lambris de la République. Pendant dix ans, elle a mis son écriture et son imaginaire au service d’élus locaux parisiens. Aujourd’hui, avec la même énergie, elle offre à ses concitoyens une visibilité et une réflexion au service de la reconnaissance de la dignité et des droits des Lesbiennes et des Gays.

Cy Jung a reçu un prix d'honneur pour l'ensemble de son œuvre lors de la remise du prix du roman lesbien 2008.

Critiques

" Ça déménage sec du côté des louloutes qui ne nous épargnent pas leurs parties de jambes en l’air et ont suit l’aventure ô combien sulfureuse de femmes qui savent de quel bois se chauffer. (…) " 


Jules Lefeuvre, in "Idol" (Paris), octobre-novembre 1998


" (…) À vous de savoir vous laisser emporter par ce tourbillon de passion, de folie et d’humour qui vous happe au passage, de page en page au gré des lignes de ce roman alternatif lesbien digne du plus haut intérêt. "


Tatiana Potard, in "Noktan’gay" (Lyon), septembre 98


" (…) "Once upon a poulette" de Cy Jung vaut surtout pour sa modernité et ses tentatives d’exploration du désir lesbien. (…) on appréciera sa volonté de "donner sa légitimité à la concupiscence."


Gwen Fauchois, in "Ex aequo" (Paris), septembre 1998


" (…) C’est drôle, plein d’imagination, d’un style très avant-gardiste, Cy Jung annonce avec ce premier roman, une ère nouvelle de la créativité lesbienne. "Once upon a poulette" est le roman de l’été indispensable pour les filles comme pour les garçons (…) "

Fabienne Larrivière, in "Ibiza News" (Montpellier), août 1998

Commentaires

Donnez votre avis

Once upon a poulette

Once upon a poulette

Jeanne est une parisienne de 22 ans qui conduit son bus avec nettement plus de talent que sa vie amoureuse : quand un slow dérape jusqu’à l’étreinte impudique, tout est simple mais lorsqu’elle découvre que la troublante Zoé n’habite pas à l’adresse indiquée,l’histoire se complique.
D’espoirs en désillusions, de nuits torrides en malentendus, Jeanne va découvrir la force de ses sentiments jusqu’à entrevoir le bonheur.
Saura-t-elle s’en satisfaire ou se perfectionnera-t-elle dans ses curieuses activités de justicière…

30 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...