"Passage du Caire" premier épisode de la série lesbienne de Nathalie Vincent. Agrandir l'image

Passage du Caire (1 - L'été )

Nathalie Vincent, crée avec sa série "Passage du Caire" dont voici la première saison, un univers très gay, léger et débridé, à mi-chemin entre "Les Chroniques de San Francisco" et "The L word".

Il y a Sophie et Elisabeth qui emménagent dans un nouvel appartement,
Céline et François, leurs voisins, et leur fils Lucas,
Carole, la DRH dans le placard, plutôt volage,
Claude et Marie-Claire, toutes deux adeptes de l’amour libre,
Sebastian, le flamboyant Argentin et Christophe, patron de la librairie "Le Petit Livre rose",
Anna, la jeune étudiante, Chloé la stagiaire, Laura…
Tout ce petit monde s’attire et se fuit, virevolte et se croise, dans l’ambiance chaleureuse d’un Paris estival, tissant ainsi une chronique très gaie, fidèle à l’air du temps, légère et débridée.

Plus de détails

16,00 € TTC

Informations

ISBN 978-2-913066-32-8
Nombres de pages 181

Extraits

" (...) Élisabeth s’exécuta d’un geste net et précis et porta le bouchon jusqu’à ses narines.
— Il va falloir que tu portes un toast ! déclara sa compagne, l’air guilleret.
La manche de sa chemise menaçait de plonger dans un bol de mayonnaise.
— Recule, tu vas te tacher ! s’écria Élisabeth.
— N’essaie pas de faire diversion !
— Tu sais bien que j’ai horreur de parler en public ! Fais-le, toi ! Sur quoi elle afficha une moue suppliante.
— Si je le fais, ça va te coûter cher !
— Tout ce que tu veux !
Sophie se colla contre elle.
— Vraiment ?
Elle l’embrassa vigoureusement. Élisabeth se retrouva presque allongée sur le billot derrière elle et se débattit sans grande conviction :
— Arrête, il faut qu’on y aille. Ils vont se poser des questions…
— Eh bien, qu’ils s’en posent ! Elle plongea son visage dans le chemisier entrouvert de sa compagne qui, fermant les yeux, glissa ses doigts dans ses cheveux. (...) "

*

" (...) Mais en dépit des promesses qu’elle pouvait lire sur ce jeune et gracieux visage, Carole ressentait comme à chaque fois cette force implacable qui la maintenait à distance. Débuta alors l’étrange ballet réglé par une main invisible où l’une se donnait à l’autre sans jamais se livrer. Chloé céda la première, les bras tendus, elle agrippa les extrémités du lit et lâcha prise en déchirant l’air d’un râle profond. Elle chercha le regard fuyant de Carole, se serra contre elle et l’étreignit avec une force insoupçonnée. Le silence retomba dans la pièce, seulement troublé par deux hommes qui s’interpellaient dans le couloir avec un fort accent américain. Quelques minutes plus tard, Carole se leva en prenant soin de ne pas troubler le repos de la jeune femme. Elle ramassa son tailleur éparpillé sur la moquette et s’approcha du guéridon de l’entrée. Tout en portant une coupe à ses lèvres, elle promena un regard empreint d’une douce perplexité sur le corps de Chloé. La lumière crue s’accrochait aux plis dessinés par le drap sculpté comme un marbre antique. Le champagne était tiède. La chair était triste. (...) "

*

" (...) À 20 ans, Céline allumait cigarette sur cigarette en refaisant le monde dans les cafés du Quartier Latin. Le soir, de retour chez ses parents dans l’appartement du 15e arrondissement, elle s’enfermait dans sa chambre et fixait longuement le plafond, allongée sur son lit. Un Walkman collé sur les oreilles, c’étaient des rêves d’une tout autre nature qui défilaient sous ses yeux, de vrais rêves de publicitaire. Elle s’imaginait, faisant descendre le labrador sable du break familial, le chien courait joyeusement autour de ses deux enfants blonds comme les blés et son mari, un pull noué sur les épaules, s’approchait d’elle, lui passant un bras solide et rassurant autour du cou.
François la ramena à la réalité en jurant contre le nid-de-poule qui avait osé secouer les amortisseurs de son nouveau 4x4. La mode n’étant plus aux breaks, il avait troqué son infatigable Volvo pour un jouet luxueux et selon lui très adapté à la jungle parisienne. Ils avaient roulé toute la journée et n’étaient plus qu’à quelques kilomètres de Grimaud. Céline se tourna vers la banquette arrière. Lucas écrasait furieusement les touches de son jeu électronique sans remarquer le regard mélancolique que sa mère posait sur lui.
Tout était conforme à ses désirs, l’enfant était là, le mari l’abritait du danger, dans un bel appartement, mais pourtant le vernis commençait à craquer. Il lui fallait lutter contre cette image nette, presque métallique, qui la hantait depuis des jours. À 36 ans, elle avait embrassé une femme. Pire encore, elle n’avait pas détesté ça. (...) "

A propos de l'auteure

Nathalie Vincent
© D. R.

Nathalie Vincent

Compositrice et musicologue, Nathalie Vincent s’est tournée récemment vers l’écriture romanesque avec sa série Passage du Caire.

Critiques

" (…) un bonbon estival (…) ! "


Sal, in "Revue Treize" (Montréal), Automne 2008


" Ça ressemble à plein de trucs connus et pourtant c'est pas pareil! Entre "Les chroniques de San Francisco" et "The L word", (…) "


on Adventice.com (Paris), Juin 2007


" Drôle et intelligent, ce premier opus de ce qui devrait être une quadrilogie est un régal. (…) Le seul hic est d'avoir à attendre le prochain tome ! "


on Media-g.net (Paris), Juin 2007

Commentaires

Donnez votre avis

Passage du Caire (1 - L'été )

Passage du Caire (1 - L'été )

Nathalie Vincent, crée avec sa série "Passage du Caire" dont voici la première saison, un univers très gay, léger et débridé, à mi-chemin entre "Les Chroniques de San Francisco" et "The L word".

Il y a Sophie et Elisabeth qui emménagent dans un nouvel appartement,
Céline et François, leurs voisins, et leur fils Lucas,
Carole, la DRH dans le placard, plutôt volage,
Claude et Marie-Claire, toutes deux adeptes de l’amour libre,
Sebastian, le flamboyant Argentin et Christophe, patron de la librairie "Le Petit Livre rose",
Anna, la jeune étudiante, Chloé la stagiaire, Laura…
Tout ce petit monde s’attire et se fuit, virevolte et se croise, dans l’ambiance chaleureuse d’un Paris estival, tissant ainsi une chronique très gaie, fidèle à l’air du temps, légère et débridée.

30 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...