"D'un Trait", un roman lesbien de Véronique Bréger Agrandir l'image

D'un trait

Je m’appelle Léa, j’ai 17 ans.
Hier, un pensionnat, une lycéenne, une jeune prof : les ingrédients parfaits d’une rencontre convenue. Mais dans ma vie, tout n’est pas si prévisible.
Aujourd’hui, une chambre, une plage, un cerf-volant qui caresse l’horizon… le bonheur tient parfois à un fil. Si seulement j’avais la force d’oser.
Demain, j’ai l’impression d’avoir trouvé ma voie, il ne me reste plus qu’à trouver les mots…

Plus de détails

17,00 € TTC

Informations

ISBN 978-2-913066-45-8
Nombres de pages 217

Extraits

" (…) Je filais, dans le sens s’enfuir du terme. Le sprint dura une dizaine de secondes, le temps de me réfugier hors d’haleine à l’abri d’un bosquet de noisetiers. Je scrutai les alentours en quête de mes poursuivants imaginaires. Je venais de battre un record. "Celui de la connerie", murmura ma voix intérieure. Après quelques contorsions, je repris contenance. "Inspire. Souffle. Inspire. Souffle." Je repartis en petite foulée jusqu’au bout du parcours, un cul-de-sac. Demi-tour et passage obligatoire devant le banc de Mlle Kolinski.
Ne sois pas stupide, elle ne va pas te manger. Elle est peinarde, elle bouquine, elle ne te verra pas.
Il ne me vint pas à l’idée de me demander pourquoi je paniquai devant elle.
" Les yeux. Ouais, c’est ça. Quand elle te regarde, tu as l’impression qu’elle voit en toi. N’importe quoi."
Le gravier crissait sous mes pas.
"Il y a son parfum aussi. Trop chouette son parfum."
Je sortis de mon introspection à l’approche de la pointe. Aie l’air naturel. Je me composai un visage impassible, prête à me la jouer forte. (…) "

*
" (…) Seule. Seule pour décider. Seule pour apprendre. Seule. Les autres peuvent aider, ils peuvent faire office de révélateurs, mais il est des choix à mettre en œuvre par soi-même. Il suffit de le vouloir pour que le processus s’enclenche. Facile à dire. (…) "
*
(…) Poussée par une irrésistible envie de voir Léa, elle avait demandé à Florentine d’avertir cette dernière de sa présence. Par chance, la gamine n’avait posé aucune question. Qu’aurait-elle pu répondre ? Le besoin d’être proche de Léa ne relevait d’aucun principe rationnel. C’était comme ça. Bérénice connaissait la définition de cette attirance. Elle en avait déjà éprouvé les raisons à plusieurs reprises. Elle savait depuis toujours qu’elle préférait le féminin au masculin. Un état de fait, une vérité. Des premiers baisers échangés avec une copine d’enfance à la découverte du sexe et du plaisir avec une employée de la boîte où elle faisait un stage de vacances, elle avait suivi le chemin avec conviction. Sans être jamais vraiment tombée amoureuse, elle croyait en sa bonne étoile. Un jour, le destin mettrait une femme sur sa route ; le genre de celle à qui on a tout de suite envie de prendre la main. Léa lui plaisait, pourtant Léa, la vraie Léa, celle qui était cachée derrière sa carapace, cette Léa-là restait inaccessible. (…) "

A propos de l'auteure

Véronique Bréger
© Patricia Popineau

Véronique Bréger

De livre en livre, Véronique Bréger entraine le lecteur dans son univers atypique et lui garantit à chaque fois une nouvelle atmosphère, un nouveau ton et de plus en plus d'images…

Véronique Bréger a obtenu le prix du roman lesbien 2009.

Critiques

" (…) Avec son humour tout en finesse, Véronique Bréger nous transporte une fois encore dans un nouvel univers, celui plus ou moins lointain des premières amours féminines. L'auteure nous offre un nouveau roman où les émotions sont à fleur de mots. Ou les maux s'esquissent au fusain de sentiments contradictoires. Magnifiquement illustré par Esther Gagné qui a su avec brio peindre les mots de Véronique Bréger, D'un trait nous offre un voyage en amnésie au cœur des amours adolescentes où nombre de questions restent sans réponse. Un roman poignant de vérité qui trace une ligne entre le passé et le présent d'une adolescente en recherche d'identité. Un roman à conseiller d'urgence aux adolescentes en quête de référence."

Christel Marque, on L-editorielles.com, Mai 2010

" Dire que j’adore le travail de Véronique Bréger est un doux euphémisme et depuis le temps que vous passez sur le site (ou non), vous êtes parfaitement au courant. Je trouve que c’est une des rares auteures françaises de romans lesbiens à savoir se renouveler et à surprendre à chaque fois. C’est un peu comme si chacun de ses livres était une première fois. " (…)
Si vous connaissez un peu le travail de Véronique Bréger, vous savez qu’en plus d’être auteure, elle est également illustratrice. Pour ce nouveau roman, elle n’est pas dessinée elle-même les en-têtes de chapitre mais elle a laissé ce travail à Esther Gagné. Une jeune femme au talent incontestable qui donne un visage presque réel au personnage de Léa et qui met en image ce qu’elle traverse. Une combinaison magique qui fait de ce roman un livre à acheter sans tarder.
Si en plus je vous dit que Léa tombe amoureuse de sa professeure de français et qu’elles vont partager plus qu’un jeu de regards, vous craquez, hein ? Je le savais ! À découvrir d’urgence."
Isabelle B. Price, on Univers-L.com, Juin 2010

" Ce très beau texte de Véronique Bréger renvoie à la question pour tous si compliquée de la découverte de soi. Le cheminement de l'acceptation puis de la découverte est subtilement montré. Bréger livre un récit touchant, pouvant trouver écho à l'histoire de bien des homos. L'adolescente, des parents ne comprenant pas leur fille, la confusion de l'amour, autant de thèmes (...) que l'auteure aborde avec délicatesse. (...)
on Média-G.net, Juillet 2010

D’un trait est un beau roman d’initiation lesbien, joliment illustré par Esther Gagné (joli travail pour un éditeur modeste). (...) l’analyse (…) de la découverte de l’attirance pour les filles, et des doutes qui assaillent la jeune amoureuse, est d’une part très joliment écrite, et à mon avis intéressante pour des adolescents. (…)
Lionel Labosse on Altersexualite.com Février 2012

Commentaires

Donnez votre avis

D'un trait

D'un trait

Je m’appelle Léa, j’ai 17 ans.
Hier, un pensionnat, une lycéenne, une jeune prof : les ingrédients parfaits d’une rencontre convenue. Mais dans ma vie, tout n’est pas si prévisible.
Aujourd’hui, une chambre, une plage, un cerf-volant qui caresse l’horizon… le bonheur tient parfois à un fil. Si seulement j’avais la force d’oser.
Demain, j’ai l’impression d’avoir trouvé ma voie, il ne me reste plus qu’à trouver les mots…

30 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...