"Latence" un roman lesbien à l'époque du Minitel. Agrandir l'image

Latence

Présente-moi la femme à tes côtes, je te dirai qui tu es !
De Paris à New York, dans les bars, dans les soirées ou par Minitel, les rencontres s'enchaînent pour une heure, une nuit, ou plus…
Sophie, Mary, Eléonore… autant de femmes que de visages, de corps dans cette course effrénée à la poursuite du bonheur.

Plus de détails

15,00 € TTC

Informations

ISBN 978-2-913066-03-8
Nombres de pages 182

Extraits

" (…) Elle causait de philosophie, et de la vie qu’il fallait vivre. De toutes ces idioties dites à quelqu’un rencontré dans la seule optique de passer la nuit avec, mais à qui nos restes d’éducation catholique nous empêchent de dire : " J’ai envie de faire l’amour avec toi, avec toi ou avec n’importe qui, je suis là dans ce but et c’est tout. (…) "

*

" (…) Le monde autour de moi ne cessait de bouger, mes proches étaient à fond dans la vie, essaimant à leur suite quelques cercles excentriques qui se barraient croissant, des ronds dans l’eau fugitifs à l’intérieur desquels j’avais peine à me situer. Partagée entre leur bonheur irradié et mon propre malheur ainsi souligné, mon humeur était tressautante, gaie sans raison le matin, à midi j’étais paranoïaque, à 14 heures amorphe, à seize hilare, à dix-sept volontaire, à dix-neuf suicidaire, à vingt dépressive, à quatre insomniaque. (…) "

*

" (…) J’ai posé ma main sur la cuisse d’Anne. Je ne sais pas pourquoi, j’avais envie de ce contact incongru. Elle non plus ne savait pas pourquoi, je l’ai vue loucher sur ma main après avoir retenu un sursaut ; gênée, contente, dégoûtée ou émue, j’étais incapable de la moindre analyse. C’est souvent de cette façon que commencent les grandes histoires d’amour. (…) "

A propos de l'auteure

Elisa Verfloede
© D. R.

Elisa Verfloede

Urbaine, réservée autant que résolue, Elisa Verfloede ne vous dira rien d'elle. Il ne vous reste plus qu'à lire son livre pour la découvrir.

Critiques

" (…) "Latence" est un de ces (encore trop rares) romans lesbiens débarrassés de leurs complexes et de leurs clichés absurdes, qui peuvent prétendre à accéder au rang de littérature. Puissant, indispensable. " 


Nathalie Brochard, in "360°" (Genève), septembre-octobre 2000


" (…) De l’ordinaire, des corps et du vide. Une poursuite de l’amour, une quête d’espoir qui s’écrase. Une écriture linéaire, qui fonctionne à plat comme l’héroïne. Le premier roman d’Elisa Verfloede est déconcertant. Un objet étrange venu de notre contemporain. Tout à fait dans la logique éditoriale de KTM (…) "


Gwen Fauchois, in "Illico" (Paris), 20 avril 2000

Commentaires

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Latence

Latence

Présente-moi la femme à tes côtes, je te dirai qui tu es !
De Paris à New York, dans les bars, dans les soirées ou par Minitel, les rencontres s'enchaînent pour une heure, une nuit, ou plus…
Sophie, Mary, Eléonore… autant de femmes que de visages, de corps dans cette course effrénée à la poursuite du bonheur.

30 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...