Kilomètre 24 un roman lesbien de Véronique Bréger Agrandir l'image

Kilomètre 24

La vie de Camille est comme sa voiture immobilisée par la neige: au point mort. Impossible d’oublier Madeleine.
Mais le hasard, qui fait souvent bien les choses, lui a réservé une rencontre inattendue : Louisa.
Alors que la voiture redémarre, Camille semble voir l’avenir sous un jour nouveau. Se fait-elle des idées ? Les apparences pourraient être trompeuses…

Plus de détails

16,00 € TTC

Informations

ISBN 978-2-913066-22-9
Nombres de pages 184

Extraits

" (...) — J’ai connu des nuits plus chaudes que celle-ci, énonça-t-elle à voix haute, tout en fixant le ciel étoilé.
— Si au moins tu étais en bonne compagnie, dit la voix Off dans sa tête.
— Tu as raison, continua Camille, en s

ouriant à la perspective. On pourrait bavarder et se soutenir le moral.
— Ou l’on se serait déjà trouvé un coin d’aire d’autoroute agrémenté d’un dessous de couverture, poursuivit Off, sans ménagement.
— Inutile de se mettre de telles idées en tête, n’est-ce pas ? Il s’agit d’intégrer bien fort le principe de réalité. Je suis ici, sous les étoiles, seule et je me les gèle. Première résolution : s’asseoir dans la voiture et remettre le chauffage. Je suis toujours seule, mais il fait chaud, les étoiles sont toujours là et en plus, il y a de la super musique.
Off ne broncha pas et Lisa Stansfield, distillant " So Natural " dans les haut-parleurs, lui permit de connecter les souvenirs de Camille sur le mode premier quart d’heure de slows avec Madeleine. (...) "

*

" (...) Elle raccrocha, et posa son Nokia sur l’écritoire, avant de se pencher pour ramasser un morceau de papier qui s’avéra être une carte de visite tombée de son sac. Camille découvrit, étonnée, quelques mots griffonnés au stylo-bille, suivis d’un numéro de portable : « Si tu as envie de poursuivre la conversation entamée cette nuit. 06 84 30 27 40. »
— De quoi on a parlé déjà ? se demanda Camille, que la fatigue et la surprise empêchaient de réfléchir de manière cohérente.
— On s’en fout ! s’exclama Off, au comble du ravissement. Elle t’a donné son numéro perso ! C’est trop bon !
Camille regardait incrédule le morceau de papier cartonné. Les nom et prénom de Louisa y étaient écrits en bleu avec son titre, et le logo de sa boîte, ainsi que les diverses adresses postales et mail habituelles.
— Et maintenant, qu'est-ce que je fais ?
— Quelle question ! Tu appelles, insista Off..
Camille se réinstalla dans son canapé, sans suivre le conseil de sa voix intérieure. Elle se sentait éteinte. Elle ferma les yeux, et repensa à la nuit passée en s'attardant sur le visage de Louisa. Surprenante Louisa. (...) "

*

" (...) — Je dois me lever de bonne heure demain matin. Je te téléphonerai.
— Dois-je m’inquiéter ?
— Touchante, belle, craquante, avec le plus de l’intelligence du cœur. Ne me dis pas que tu n’es pas scotchée ! plaida Off, en reprenant pieds dans les pensées de Camille.
— Non. Il n’y a aucune raison. Je t’appellerai mercredi sans faute.
Elle déposa un baiser sur les lèvres closes de Louisa. Celle-ci ne bougea que pour ouvrir et refermer la porte. Camille se retrouva dans la nuit froide. L’esprit taraudé par les invectives à répétition de sa voix intérieure.
— Tu te la joue grave sur ce coup-là ! Je n’ai jamais vu une sortie aussi foireuse ! Tu es nulle, et le mot est faible ! Abrutie, c’est plus juste dans ton cas ! Pour qui tu te prends ? C’est quoi ton problème dans l’existence ? Tu veux continuer à vivre dans un souvenir ? Non mais tu t’es bien sentie tout à l’heure, tu n’en pouvais plus tellement tu avais envie d’elle ! (...) "

A propos de l'auteure

Véronique Bréger
© Patricia Popineau

Véronique Bréger

De livre en livre, Véronique Bréger entraine le lecteur dans son univers atypique et lui garantit à chaque fois une nouvelle atmosphère, un nouveau ton et de plus en plus d'images…

Véronique Bréger a obtenu le prix du roman lesbien 2009.

Critiques

" (…) texte reposant sur de nombreux moments de remémoration de souvenir. L'exercice n'est pas facile mais Véronique Breger évite les éceuils de l'ennui et l'artificialité. Elle nous propose une histoire touchante et attachante. "

sur Media-G.net (Paris), juillet 2005


" (…) Véronique Bréger était pour moi un auteur prometteur "à suivre". Elle a tenu ses promesses et je gage qu'elle va encore s'améliorer. (…) On ne s'ennuie pas une seconde dans un genre romanesque où cette performance n'est pas si facile à réussir. 
"

Hélène de Montferrand, in "Lesbia Magazine" n°248 (Paris), juillet 2005


" (…) je me suis plongée dans kilomètre 24... et j’ai tenu compagnie à Camille dans sa nuit froide sur l’autoroute. Complètement prise dans le livre, j’ai pas vu le temps passé. 
(…) c’est frais, c’est mignon, ça fait sourire... franchement ya pas de mal à se faire du bien !! "


sur Monchoix.net (Paris), juin 2005

Commentaires

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Kilomètre 24

Kilomètre 24

La vie de Camille est comme sa voiture immobilisée par la neige: au point mort. Impossible d’oublier Madeleine.
Mais le hasard, qui fait souvent bien les choses, lui a réservé une rencontre inattendue : Louisa.
Alors que la voiture redémarre, Camille semble voir l’avenir sous un jour nouveau. Se fait-elle des idées ? Les apparences pourraient être trompeuses…

30 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...