La Table du mort,  le premier roman lesbien de Anne Alexandre avec Pauline Vogel pour héroïne. Agrandir l'image

La Table du mort

Pas facile d’être avocate, quand on prend son métier à cœur, Pauline ne le sait que trop.
Ainsi, quand une ex-amante lui fait une déclaration alors qu’elle vient juste d’hériter d’un client accusé de meurtre et que de surcroît la juge qui instruit l’affaire s’avère bien séduisante, elle a de quoi se sentir perturbée.
Mais restons calme, le plus urgent va être de sortir le pauvre Simon de sa cellule et de prouver que ce jeune marginal n’est pas l’assassin de son oncle, propriétaire d’un célèbre restaurant de Clermont-Ferrand.
" La Table du mort " est la première enquête de Pauline Vogel. Elle est suivie par " Le Premier qui meurt " et " La dernière Note ".

Plus de détails

16,00 € TTC

Informations

ISBN 978-2-913066-16-8
Nombres de pages 215

Extraits

" (...).Un jeune homme maigre, assis, le dos calé contre le mur, les jambes allongées sur le banc de bois qui sert aussi de lit, me regarde d’un air perdu. Ses yeux sont rouges, il a une chevelure blonde très claire, longue et en bataille. Il est vêtu d’un jean bleu délavé, d’un polo à manches courtes rouge, il n’a pas de chaussettes. Ses chaussures sont à côté du banc, un modèle bateau bien fatigué dont on a retiré les lacets.
— Bonjour, je suis Pauline Vogel. Je suis l’avocate que vous avez demandée à voir.
— J’ai rien fait. Ça commence très fort. (...) "

*

" (...) Caroline s’approche du lit et se glisse promptement sous la couette. Je n’ai aucun geste ni mot de protestation. Peut-être qu’au fond, j’espérais cette intrusion ? Elle ne justifie même pas son attitude par un « je ne veux pas dormir seule » ou « j’ai besoin de tendresse » ou encore plus prosaïquement « j’ai envie de faire l’amour avec toi. »
J’éteins la lumière. Je la laisse prendre l’initiative. Nous nous étions admirablement entendues, il y a cinq ans. Je sais qu’elle y pense autant que moi.
Je m’en voudrais certainement demain. Mais c’est si bon, ce qu’elle entreprend. Je ne suis pas de marbre. (...) "

*

" (...) J’entends des pas derrière moi. Voilà ma blonde du musée qui surgit — il va falloir que je l’appelle autrement maintenant. Elle ne porte plus ses lunettes.
— Je ne m’attendais pas à vous rencontrer dans ces conditions. La vie réserve de curieuses surprises, vous ne trouvez pas ?
— En effet. Vous voulez boire quelque chose ?
— Un café court sans sucre. Bien entendu. Je suis sûre qu’elle ne fume pas. Je lui propose une cigarette. Elle refuse. « Je ne fume pas. » Je m’étonne moi-même parfois. J’allume rapidement la mienne.
Nous évitons de nous regarder et d’aborder le dossier. Elle est jolie. Mince. De grands yeux, les pommettes un peu saillantes, une fossette qui se dessine sur la joue droite, quand elle sourit. Elle porte un pantalon à pinces ajusté en toile bleue et un chemisier jaune pâle. Des perles montées en boucles décorent discrètement ses oreilles. Elle n’a pas d’alliance. (...) "

A propos de l'auteure

Anne Alexandre
© D.R.

Anne Alexandre

Anne Alexandre évolue dans le monde judiciaire depuis de nombreuses années.
En créant le personnage de Pauline Vogel, elle propose une variante inhabituelle et réaliste de l’intrigue policière.

Critiques

" (…) lisez le livre. Il est bon partout et vous ne serez pas déçues !"


Hélène de Montferrand in "Lesbia Magazine" n°234 (Paris), Avril 2004


" Le polar lesbien a de l'avenir (…) La relève commence a arriver, et le premier tome des aventures de Pauline Vogel est plutôt encourageant. (…)


JudithSilberfeld, in "Têtu" n°88 (Paris), Mars 2004


" (…) Intrigue criminelle et amoureuse, "La Table du mort" est un roman policier précis et très bien ficelé que l'on doit à une jeune auteure, Anne Alexandre qui maîtrise très bien son sujet. (…) Une héroïne qui nous ressemble, une femme de loi que l'on aimerait retrouver sur le petit écran. "

in "La dixième muse" n°7 (Lille), Mars 2004

Commentaires

Note 
10/06/2010

une bonne histoire policière menée par une avocate attachante dont les sentiments sont bien représentés

  • 1 personne(s) sur 1 ont trouvé ce commentaire utile.

Donnez votre avis !

Donnez votre avis

La Table du mort

La Table du mort

Pas facile d’être avocate, quand on prend son métier à cœur, Pauline ne le sait que trop.
Ainsi, quand une ex-amante lui fait une déclaration alors qu’elle vient juste d’hériter d’un client accusé de meurtre et que de surcroît la juge qui instruit l’affaire s’avère bien séduisante, elle a de quoi se sentir perturbée.
Mais restons calme, le plus urgent va être de sortir le pauvre Simon de sa cellule et de prouver que ce jeune marginal n’est pas l’assassin de son oncle, propriétaire d’un célèbre restaurant de Clermont-Ferrand.
" La Table du mort " est la première enquête de Pauline Vogel. Elle est suivie par " Le Premier qui meurt " et " La dernière Note ".

30 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...